Actualités

Communiqué du NPA 49

le 5 novembre 2015, par CorrespondantE localE

Face au danger de l’extrême droite, construire le mouvement social

Mercredi 4 novembre à Angers, Philippe Poutou a animé une réunion publique qui a permis un débat sur la situation politique et les perspectives de construction d’un mouvement social face aux attaques incessantes du gouvernement et du MEDEF contre les salarié-e-s et face au saccage de la planète par les entreprises capitalistes.

Si le débat s’est déroulé de façon fraternelle entre militants, sympathisants de gauche, écologistes et libertaires, il fut malheureusement précédé par une tentative d’intimidation d’une petite vingtaine d’enragés se réclamant du RED, groupuscule étudiant d’extrême droite. Leurs vociférations, « Poutou au Goulag », « Poutou, Angers n’est pas à toi » et « La France aux Français », leurs saluts fascistes, leurs fumigènes, leurs visages masqués et leur présence musclée avaient visiblement pour but d’empêcher la tenue de la réunion. À cet égard, ils ont échoué. Après que les participants à la réunion les ont calmement fait reculer, ils ont dû décamper peu avant l’arrivée de la police. Il n’en reste pas moins qu’il s’agit là d’une inadmissible atteinte à la liberté d’expression.

Pour le NPA 49, cette agression révèle une fois de plus le vrai visage de l’extrême droite. Celle-ci fonde son audience sur un discours xénophobe et le ciblage de boucs émissaires. Mais sa véritable fonction est de s’attaquer aux organisations démocratiques et au monde du travail. Face à ce danger mortel, la meilleure réponse est de construire un mouvement social qui offre une véritable perspective de changement de la société et de solidarité internationaliste. C’est ce à quoi continuera de s’attacher inlassablement le NPA.