Actualités

FN : la double imposture

le 17 janvier 2015, par Yvan Lemaitre

Article publié dans l’hebdo l’Anticapitaliste n°272

Manœuvrier parmi les manœuvriers, le FN aura réussi son coup : poser au champion de l’union nationale, s’intégrer au jeu politique institutionnel en étant reçu par Hollande, tout en dénonçant l’exclusive dont il se dit être l’objet et les manœuvres de l’Élysée et Matignon, l’alliance « UMPS »...

C’est le double succès et la double imposture d’un parti qui exécrait Cabu et ses camarades, et voudrait dévoyer contre les musulmans et les étrangers la légitime indignation que provoquent les assassinats terroristes.
Valls et Hollande ont tout fait pour permettre au FN de jouer sa vilaine musique en ne l’invitant pas à la réunion d’organisation de la « marche républicaine »... tout en le recevant à l’Élysée. Cela a permis à ce dernier de jouer les victimes du « système » tout en poursuivant sa stratégie de « dédiabolisation ». « Le rejet de la barbarie appartient à tous les Français. Alors nous, élus de la nation, nous prendrons part au défilé là où l’esprit de tolérance est le plus fort, là où le sectarisme se fait moins violent. […] Nous serons avec le peuple français, ailleurs que dans le cortège parisien, récupéré, hélas !, par des partis qui représentent ce que les Français détestent : l’esprit partisan, l’électoralisme et la polémique indécente », ces propos de Marine Le Pen illustrent l’imposture.

Cultiver la haine

Marine Le Pen récuse « tout amalgame » entre « nos compatriotes musulmans attachés à notre nation et à ses valeurs » et « ceux qui croient pouvoir tuer au nom de l’islam »... tout en cultivant les fantasmes sur le prétendu lien entre immigration et terrorisme islamique. Nous serions en guerre contre le terrorisme et « l’islamisme radical, […] idéologie meurtrière qui fait des milliers de victimes dans le monde ». « Les Français attendent des solutions, nous allons expliquer les nôtres. Il n’y aura pas de mesures nouvelles, notre analyse est ancienne sur le sujet. Nos thèses sont validées depuis longtemps, tous les Français le savent » : Philippot ne recule pas devant l’amalgame, la lutte contre le terrorisme, c’est la lutte contre l’immigration !
Dans le même temps, le FN couvre les propos ouvertement racistes des identitaires dont Zemmour et Houellebecq se font les propagandistes. Le Bloc identitaire prône la « remigration », affirme que « personne ne pourra prétendre lutter contre le djihadisme sans remettre en cause l’immigration massive et l’islamisation de notre pays. » Jean-Marie Le Pen leur fait écho en déclarant « Je ne suis pas Charlie », et de reprendre le slogan « Je ne suis pas Charlie du tout, je suis Charlie Martel si vous voyez ce que je veux dire ! ». Pour Engelmann, « l’exclusion du FN de la manif est absolument conforme au scénario de Houellebecq. Il s’agit d’un acte inconscient de "Soumission" à la charia ».
La double imposture du FN, cynique, s’inscrit dans sa stratégie de conquête du pouvoir : s’intégrer au jeu institutionnel tout en dénonçant « l’UMPS », mieux flatter les préjugés réactionnaires et xénophobes tout en se posant en défenseur du peuple. Une imposture qui pourrait se rompre sur la réalité des classes populaires...

Yvan Lemaitre