Actualités

Ils croient aux miracles, pas aux vaccins !

le 1er décembre 2017, par Frank Cantaloup

30% des FrançaisEs sont méfiants face aux vaccinations. En décrétant que les vaccins ne se discutent pas, en choisissant l’obligation vaccinale et non de renouer les fils de la confiance perdue, Marisol Touraine, puis Agnès Buzyn, ont offert un boulevard aux anti-vaccins.

Le 7 novembre, les opposants à la vaccination tenaient une conférence de presse avec le cancérologue Henri Joyeux et le professeur Luc Montagnier, en présence de Xavier Dor, médecin anti-IVG notoire, et de Serge Rader, pharmacien anti-vaccin et candidat de Debout la république, qui fréquente les milieux soraliens et complotistes. Pour eux, les vaccins sont responsables de l’autisme, de la mort subite du nourrisson… Et le paracétamol est un poison. Rien que cela !

Dangereux bonimenteurs

Le professeur Joyeux ne croit pas aux vaccins mais il croit aux miracles. C’est lui qui, en 1996, validait les miracles reconnus par le Vatican… Anti-pilule, anti-IVG, dénoncé par Act Up pour ses propos homophobes, dirigeant de l’association ultraconservatrice Familles de France et animateur de la Manif pour tous, le professeur Joyeux s’était déjà fait connaître avec une pétition sur les vaccinations, qui avait été signée par plus d’un million de personnes de bonne foi.

Didier Lambert, président de l’association E3M, qui milite depuis des années pour des vaccins sans aluminium, avait appelé à ne pas signer cette pétition « éthiquement contestable et scientifiquement insuffisamment élaborée », pointant par exemple la dénonciation du formaldéhyde, alors que «  aucun effet indésirable lié à la présence de formaldéhyde dans les vaccins n’a été mis en valeur ».

Montagnier, prix Nobel de médecine en 2008 pour la découverte en 1983 du virus du sida, est surtout connu depuis pour ses propositions de téléporter (!) de l’ADN de Chine en Italie grâce à l’électromagnétisme de la mémoire de l’eau, ou de lutter contre la maladie de Parkinson du pape Jean-Paul II grâce à la papaye fermentée, active aussi selon lui sur l’alcoolisme ou le virus du sida… Démontons une autre de ses affirmations : le lien entre autisme et vaccination. En 1998, le chirurgien états-unien Andrew Wakefield publiait un article retentissant dans le prestigieux Lancet sur l’entérocolite autistique, une maladie du colon qui prouverait le lien entre autisme et vaccin rougeole-oreillons-rubéole. Personne n’a jamais réussi à reproduire ses « expériences », et l’analyse de 1,5 million de dossiers médicaux a conclu à l’absence de rôle du vaccin ROR dans l’autisme : Wakefield avait falsifié ses études, et promettait 32 millions d’euros de revenus aux futurs investisseurs de son entreprise de production de tests de l’entérocolite autistique, qui n’a jamais existé !

Renouer la confiance

Entre les croisés de l’anti-vaccination et les experts sous influence de l’industrie pharmaceutique, qui veulent toujours plus de vaccins, plus chers et pas toujours bien testés (voir notre dossier dans l’Anticapitaliste n°330), il y a urgence à une expertise indépendante pour une liste limitée de vaccins recommandés, utiles, bien testés, aux populations cibles bien définies, aux effets secondaires limités et socialement acceptés. Il y a urgence à un vaccin sans aluminium, comme le demandent les patients victimes de myofascite à macrophage, s’appuyant sur les travaux du Professeur Gherardi de l’Inserm. Hier, trois vaccinations étaient obligatoires, contre diphtérie, tétanos et polio. Demain onze le seront. Malgré cette obligation, le taux de vaccination est en baisse en France, alors que d’autres pays européens font beaucoup mieux, avec seulement des vaccins recommandés. En France, 78 % des enfants de deux ans sont vaccinés contre ces 11 pathologies. Un taux en baisse, loin des 95 % nécessaires pour empêcher par exemple le retour de la rougeole, qui a frappé 23 000 enfants en France en 2008, avec 1 500 pneumopathies graves, 34 formes neurologiques avec séquelles. Dix enfants sont décédés.

L’obligation vaccinale est inefficace, pour renouer la confiance, il faut un débat et une expertise indépendante des charlatans et des labos !