Actualités

Liberté pour Antonin Bernanos

le 26 juillet 2019, par Commission nationale antifasciste

Antonin Bernanos, membre de l’Action antifasciste Paris-Banlieue, est en détention provisoire depuis le 15 avril 2019. Son incarcération fait suite à la plainte d’un militant de Génération Identitaire, après une altercation entre militant-e-s antifascistes parisien-ne-s et un groupe de fachos gravitant autour des « zouaves Paris » (lire notre communiqué).

Placé à l’isolement à Fresnes, Antonin a attendu deux mois avant d’avoir un parloir avec ses parents. Il est aujourd’hui incarcéré à La Santé. Son juge des libertés, bien connus des auditeurs de TV Libertés pour son analyse sur la « fraude sociale », refuse son assignation à résidence. L’administration pénitentiaire projette même son transfèrement hors d’Île-de-France.

Ce traitement (« isolement médiatique » puis maintien en détention provisoire et possible éloignement) est très clairement motivé par l’engagement politique d’Antonin Bernanos. La CNAF lui renouvelle son soutien, comme à tous les militant-e-s antifascistes en butte à la répression d’Etat. Nous renouvelons aussi notre appel à toutes et tous les militant-e-s investi-e-s dans une activité antifasciste pour construire une riposte unitaire, qui n’exclue pas le débat ni la polémique.

Les détenu-e-s survivent entre insalubrité et arbitraire de l’administration pénitentiaire. Bien que filtrée et souvent assortie de restriction, la correspondance leur apporte un lien important avec l’extérieur.

Soutenir Antonin, c’est aussi lui écrire :

Antonin Bernanos - 304606 - QB5N108
Centre pénitentiaire de Paris la santé
42 rue de la Santé
75014 Paris