Actualités

Reims - Programme du festival du film antifasciste

le 17 avril 2014, par Collectif de lutte antifasciste de Reims
JPEG - 7.7 ko

Plus d’infos :
Sur le site du Collectif de lutte antifasciste de Reims et sur la page Facebook du festival.

SAMEDI 12 AVRIL

19h – Inauguration du Festival.
Rencontre avec la CONEX

Le Collectif de Lutte Antifasciste (CLA) de Reims et la Coordination Nationale contre l’EXtrême-droite (CONEX) ont la plaisir de vous accueillir autour d’un verre au Popcorn story, le point accueil et animation du Festival (information, stands, ateliers, café-débats...), afin de lancer ensemble cette 9ème édition du Festival du Film Antifasciste.
Les représentantEs de la CONEX profiteront de ce moment de convivialité pour présenter les actions et objectifs futures de notre réseau regroupant organisations associatives et syndicales.
Local d’AC ! , 3 rue des Salines
Entrée libre

20h30 – Ciné-débat « Afrique 50 »
Documentaire - court-métrage (20’)
de René Vautier
Monument de notre patrimoine cinématographique, tourné clandestinement, Afrique 50 est le premier film, en 1950, à oser révéler les méfaits du colonialisme français. Il est un tel choc pour le gouvernement français qu’il sera censuré pendant un demi-siècle.
Projection suivie d’un échange animé par Alain Ruscio, historien de la colonisation.
Mots-clefs : Histoire, Colonialisme
Local d’AC ! , 3 rue des Salines
Prix libre (2€ ou plus)

LUNDI 14 AVRIL

18 h – Rencontre avec Philippe Hagué
Le responsable des relations avec les associations pour le film « Se battre » reviendra sur le rôle des associations dans la diffusion d’un film engagé.
Local d’AC ! , 3 rue des Salines
Entrée libre

20h30 – Se battre
Documentaire (1h30)
de Jean-Pierre Duret et Andrea Santana
Film hommage à celles et ceux qui luttent pour survivre. Filmé comme dans une fiction, mais là c’est la réalité... La caméra suit des personnes modestes, pauvres, très pauvres, dignes, très dignes. Stigmatisées sous des mots trompeurs et injustes, elles sont victimes des inégalités que notre société est prête à accepter, dans l’indifférence presque générale.
Projection suivie d’un échange avec Philippe Hagué
En partenariat avec ATTAC Reims
Mots-clefs : pauvreté – dignité - inégalité
Cinéma Opéra , 3 rue Théodore Dubois
6€30

MARDI 15 AVRIL

14h30 – Table-ronde « un label non-sexiste au cinéma ? »
Ellen Tejle, directrice d’un cinéma à Stockolm lance l’idée d’un label non-sexiste attribué aux films. En quelques semaines, des festivals et distributeurs du monde entier s’en emparent. Cette labellisation va-t-elle révolutionner l’industrie cinématographique ? Est-ce la fin des clichés auxquels elle nous a habituéEs ? Quels sont les atouts et réserves relatifs à ce projet. Plus généralement, que penser des labels éthiques ?
Salle 104 de la Maison de la Vie Associative , 122bis rue du Barbâtre
Entrée libre

18h30 – Le Havre
Drame (1h33)
de Aki Kaurismäski
L’histoire d’une solidarité qui naît et s’épanouit pour sauver un enfant clandestin, lequel apprivoise un homme, puis son environnement. Mise en scène et jeux d’interprétation décalés. Un décor suranné teinté de poésie ; un regard inédit sur la condition humaine. Les dialogues sont des bijoux, les interprétations leurs écrins. Un grand voyage au centre du cœur humain et de ses géographies. Un film étonnant mené avec sensibilité.
Projection suivie d’un échange animé par le Collectif de Lutte Antifasciste et RESF51
Mots clés : Solidarité - migration
Espace Billard , 12-14 rue Taittinger
Entrée libre

MERCREDI 16 AVRIL

15h – Jeux de société
Face aux discriminations vos esprits s’unissent ou se divisent ? C’est ce que les jeux coopératifs proposés ici révéleront.
Cette animation comprend des jeux destinés aux enfants, d’autres aux adultes.
Local du CLA – Bureau 412 de la Maison de la Vie Associative, 122bis rue du Barbâtre
Entrée libre

17h30 – Populisme au féminin
Documentaire (52’)
de Hanna Ladoul, Matthieu Cabanes et Marco La Via
Les femmes sont la douceur protectrice. La blondeur est synonyme d’innocence. En Europe, cinq partis populistes et d’extrême droite ont placé à leur tête des femmes blondes. Ces partis misogynes manient un paradoxe qui n’est qu’apparent. Ils se servent des stéréotypes sexistes -et des femmes qui s’y prêtent- afin de changer l’image du parti, apparaître << comme les autres >> et ainsi prospérer. Le documentaire dénoue les ficelles de cette manipulation.
Qui sont ces femmes ? Comment, sous des apparences de modernité, prônent-elles une vision « traditionnelle » du rôle social des femmes ?
Projection suivie d’un échange animé par René Monzat, spécialiste des extrêmes-droites européennes.
En partenariat avec le Ciné-club de l’école.
Mots clé - stéréotypes sexistes - manipulation - populisme
Campus Sciences Po , entrée par la rue Eugène Wiet
Entrée libre

JEUDI 17 AVRIL

18h – Le cochon de Gaza
Comédie (1h38)
de Sylvain Estibal
Un matin Jafaar pêche un cochon... Comment en tirer parti ? Comment à Gaza, un palestinien peut-il faire commerce avec une israélienne, alors que pour les deux protagonistes l’animal est impur. Comment le cacher à son épouse ? Aux islamistes ? Aux soldats israéliens ?… Une folle histoire au milieu d’une drôle de guerre qui ne dit pas son nom, et où la nécessité fait loi. Une comédie rocambolesque qui démontre que le cerveau humain est inventif, et le cœur sans limite.
Projection suivie d’un échange animé par l’Association France Palestine Solidarité de la Marne.
Mots clé : Palestine - Occupation – Israël
Maison de quartier Maison-Blanche , 41 bd des Bouches-du-Rhône
Entrée libre

20h30 – Enfance clandestine
Drame (1h50)
De Benjamin Avila
1979, Juan 12 ans et sa famille reviennent à Buenos Aires sous une fausse identité après des années d’exil. Ses parents et son oncle Beto sont membres de Montoneros, organisation en lutte contre la junte militaire au pouvoir qui les traque sans relâche. Pour ses camarades d’école, Juan se prénomme Ernesto. Il ne doit pas l’oublier, le moindre écart peut être fatal à sa famille. C’est une histoire de militantisme, de clandestinité et d’amour. L’histoire d’une enfance clandestine.
Projection suivie d’un échange avec Enrique Iglésias Fischer, exilé en France depuis la dictature chilienne.
Mots clé : Chili, dictature, exil
Salle de polyvalente de Cormontreuil , 10 bd Alsace Lorraine
6€/3,50€

VENDREDI 18 AVRIL

14h30 – Rencontre avec les CEMEA
Le projet du mouvement des Centres d’Entrainement aux Méthodes d’Éducation Active s’appuie sur les valeurs de l’éducation nouvelle et est ancré dans les réalités quotidiennes de l’éducation, de l’animation, de la santé et de l’action sociale. Ce moment de rencontre sera l’occasion d’échanger sur les missions et initiatives concrètes de cette structure au plan national mais aussi local.
Salle 104 de la Maison de la Vie Associative , 122bis rue du Barbâtre
Entrée libre

15h30 - Ateliers créatifs
Autour de plusieurs pratiques artistiques, les CEMEA de Champagne-Ardenne vous proposent une découverte de Madagascar, de ses contours, de ses mots et de ses maux.
Ateliers pour adultes et enfants à partir de 5 ans.
Salle 104 de la Maison de la Vie Associative , 122bis rue du Barbâtre
Entrée libre

18h - table ronde sur les questions de genre
Animée par les CEMEA
Salle 104 de la Maison de la Vie Associative , 122bis rue du Barbâtre
Entrée libre

20h30 – Blanche là-bas, noire ici
Documentaire (1h02)
De Diane Dègles
Entre Madagascar et la France, de 1895 à nos jours, des paroles de femmes pour sortir de la violence de la colonisation, des violences faite aux femmes et de celles des silences familiaux. La réalisatrice nous invite dans sa famille où 3 générations se retrouvent pour exorciser son passé. A travers les récits, elle met en exergue les omissions, voire les rejets des sociétés malgache et française à l’égard des enfants métis issus de colonisation.
En partenariat avec les CEMEA Champagne-Ardenne
Mots-clefs : colonisation, métissage, sexisme
Cinéma Opéra , 3 rue Théodore Dubois
6€30

SAMEDI 19 AVRIL

15h30 - Rencontre avec les Debunkers
La mission des Debunkers (comprendre les démolisseurs) est de repérer et démonter les « hoax » que fabriquent et diffusent les partisanEs d’extrême-droite pour semer la haine et gagner en influence. Rumeurs, intox, trucages-photos, usurpations, faux, amalgames, diffamations, … rien ne leur échappe. Les Debunkers expliqueront leur démarche et leur action. La rencontre se poursuivra par un atelier pratique de transmission de méthodes pour débusquer ces « hoax »
Local du CLA – Bureau 412 de la Maison de la Vie Associative, 122bis rue du Barbâtre
Entrée libre

18h30 - Rencontre avec Autour du cinéma
« Le cinéma est à la fois support de créations, de messages et de promotions culturelles. Dans cet esprit, Autour du Cinéma souhaite promouvoir l’interculturalité par la création, que ce soit la musique, le théâtre ou la danse, tournant toujours autour de son domaine de prédilection, le cinéma. » Abel Monem, président d’Autour du Cinéma.
En présence de personnes représentant les différents métiers du cinéma, l’association basée à Reims depuis 2006, animera un échange… autour du cinéma.
Salle 106 de la Maison de la Vie Associative , 122bis rue du Barbâtre
Entrée libre

20h30 – Braves gens n’ayez plus peur !
Film d’entretiens (1h33)
réalisé par le collectif Panic !
Un sentiment d’insécurité a envahi le monde Occidental et le thème de la sécurité occupe une place accrue et centrale dans les médias et les discours politiques. Parallèlement, des politiques de sécurité répressives, ont fait leur entrée dans la Justice, la police, les administrations... mettant à mal les libertés individuelles. A travers une série d’interviews de sociologues et historiens français, ce film nous livre une analyse des pratiques et des discours sécuritaires du début des années 60 jusqu’en 2004.
Projection suivie d’un échange avec un spécialiste.
Mots-clefs : sécurité, sécuritaire
Salle municipale de Bétheny, Place de la mairie
Prix libre (2€ ou plus)

LUNDI 21 AVRIL

15h – En avant pour la parade
Projection d’une interview du réalisateur de « La Parade »

18h30 – La Parade
Comédie (1h55)
de Srdjan Dragojevic
En 2010 à Belgrade, 5600 policiers protègent les participants de la 1ère Gay Pride face à 6000 hooligans. Bilan : centre-ville détruit en quelques heures, 207 blessées. Face à la gravité du sujet, Srdjan Dragojevic a pris le parti de réaliser une comédie. En voulant sauver son pittbull chéri et contenter sa fiancée capricieuse, Lemon, parrain des gangsters de Belgrade se voit obligé d’assurer la sécurité de la 1ère Gay Pride. Pour l’aider dans sa mission impossible, il part à la recherche d’anciens mercenaires serbes, bosniaques, albanais, croates... Mais comment ces personnes qui n’auraient jamais dû se rencontrer vont-elles transcender les frontières de leurs différences ?
Ciné-débat organisé en partenariat avec Ex Aequo
Mots-clefs : homophobie, gay-pride
Ligue de l’Enseignement de la Marne , 23 rue Alphonse Daudet
Entrée libre

MARDI 22 AVRIL

17h30 – Rencontre avec Daniel Kupferstein
Enseignant à l’Ecole Internationale de Création Audiovisuelle et de Réalisation puis formateur dans le cadre de projets pour les bibliothèques et collèges, Daniel Kupferstein est avant tout réalisateur. Engagé dans son métier comme dans le monde associatif (LDH, ADDOC association des cinéastes documentaristes), il alterne films de fiction et documentaires. Daniel Kupferstein, dont deux de ses documentaires sont à l’affiche du Festival, reviendra pour nous sur son parcours et les thèmes qui lui sont chers.
Ligue de l’Enseignement de la Marne , 23 rue Alphonse Daudet
Entrée libre

18h30 – Orange Amer
Documentaire (1h30)
de Daniel Kupferstein
Aux lendemains des élections municipales, un rappel de la gestion des villes tenues par le FN dans les années 90 n’est pas inutile pour comprendre et anticiper la situation actuelle. Le film revient à travers les témoignages d’OrangeoisES sur la politique de Jacques Bompard, élu en 1995 maire d’Orange sous l’étiquette du Front National.
Tandis que les élus FN défendent leur politique et leurs projets, les habitantEs - opposantEs au parti ou non - se plaignent de la politique anti-culturelle, anti-sociale et discriminatoire de la municipalité et ses méthodes fondées sur la peur.
Projection suivie d’un échange avec le réalisateur et Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes
Mots-clef : gestion villes FN
Ligue de l’Enseignement de la Marne , 23 rue Alphonse Daudet
Prix libre (2€ ou plus)

MERCREDI 23 AVRIL

15h – Atelier créatif
Partons à la découverte des prémices du cinéma, à travers la réalisation de folioscopes, phénakistiscopes et autres zootropes.
Atelier animé par Stéphanie, illustratrice rémoise.
Tout public à partir de 6 ans
Ligue de l’Enseignement de la Marne , 23 rue Alphonse Daudet
Entrée libre

18h30 – National Hebdo : dérapages contrôlés
Documentaire (1h10)
de Daniel Kupferstein
Le film présente la conception et la fabrication d’un journal d’extrême-droite en nous plongeant dans l’histoire de
National Hebdo. Le journal, logé au premier étage du Front National, clamait son indépendance. Il agissait pourtant comme le laboratoire dédié aux « dérapages » du FN et de ses cadres. Les journalistes, assistés de militants FN pendant les interviews, pratiquaient la désinformation, les dénonciations, les manipulations de faits et de chiffres. Ils délivraient leur culture officielle et une forme de révisionnisme. Qu’en est-il en 2014 ?
A l’issue de la projection Daniel Flaugnatti, co-secrétaire régional SNU Pôle emploi FSU, nous aidera à y voir plus clair dans la stratégie de communication du FN et ses outils actuels.
Mots-clefs : propagande, stratégie, médias FN
Ligue de l’Enseignement de la Marne , 23 rue Alphonse Daudet
Prix libre (2€ ou plus)

JEUDI 24 AVRIL

15h- Atelier créatif
Au-delà des génocides, de la barbarie envers un peuple, détruire sa Culture c’est vouloir effacer jusqu’à l’existence d’une partie de l’Humanité. Atelier créatif tout public pour défendre la et les cultures.
Local du CLA, bureau 412 de la Maison de la Vie Associative, 122 bis rue Barbâtre
Entrée libre

20h30 – Monuments men
Fiction (1h58)
de Georges Clooney
En 1944, le général Eisenhower crée un peloton spécial chargé de sauver et de récupérer les chefs-d’œuvre de l’art dérobés par les nazis. Appelée « Monuments Men », cette équipe de sept hommes est envoyée au cœur du conflit avec les Alliés. Une mission qui relève d’une véritable course contre la montre lorsque les nazis ont bientôt l’ordre de détruire ces trésors de l’humanité...
Avec Cate Blanchett , Matt Damon , George Clooney ...
Mots-clefs : Art, nazisme
Projection suivie d’un échange animé par le Collectif de Lutte Antifasciste
Salle de polyvalente de Cormontreuil , 10 bd Alsace Lorraine
6€/3,50€

VENDREDI 25 AVRIL

17h30 – Rencontre avec Laurence Karsznia et Mourad Laffitte
Réalisatrice et réalisateur, membres d’Images Contemporaines, Laurence Karsznia et Mourad Laffitte reviendront sur leurs parcours, leur volonté d’aller au-delà d’un travail de mémoire. Leur dernier documentaire consacré aux FTP-MOI questionne également notre présent. Face au démantèlement systématique du Programme du Conseil National de la Résistance, face aux discriminations et leur banalisation, face à la stigmatisation de « l’étranger », comment ne pas s’interroger sur cette éternelle stratégie de la peur et sur le sens de toute résistance ?

18h30 – les FTP-MOI dans la Résistance
Documentaire (1h30)
de Laurence Karsznia et Mourad Laffitte
Pendant l’occupation, elles et ils prirent des armes de fortune à Paris,Lyon, Grenoble, Marseille, Toulouse ... pour combattre les Nazis et Vichy.Les unEs parce qu’ayant fait la guerre d’Espagne avaient des comptes à régler avec le fascisme, les autres parce que victimes de persécutions. Ainsi sont nés les FTP-MOI (Francs-Tireurs et Partisans de la Main d’Œuvre Immigrée). Ces femmes et ces hommes ont risqué leur vie pour libérer le sol de France, leur terre d’accueil, et défendre ses valeurs. Celles et ceux qui ont survécus racontent l’histoire de leur combat.
Projection suivie d’un échange avec les réalisateurs.
Ciné-débat organisé en partenariat avec l’association des Amis de la Fondation pour la Mémoire de la déportation 51
Mots-clefs : Résistance, EtrangerEs, engagement
Ligue de l’Enseignement de la Marne , 23 rue Alphonse Daudet
Prix libre (2€ ou plus)

SAMEDI 26 AVRIL

19h – The European Disease
Vidéo dansé + interview de Tarik Safraoui
Ce tout jeune réalisateur nous livre ici un court-métrage original et efficace contre la montée de l’Aube dorée en Grèce.
Mots clé : Danse – Aube dorée – Grèce

20h30 – Toshokan sensou
Animé librement inspiré de Fahrenheit 451 (1h45)
de Takayuki Hamana
Dans un futur proche, le gouvernement japonais fait adopter la Loi d’amélioration des médias ainsi qu’une organisation paramilitaire chargée de confisquer toutes les publications jugées négatives. Horrifiés, les directeurs de bibliothèques s’allient et parviennent à faire voter à leur tour la Loi de sauvegarde des bibliothèques et se dote d’un corps de police. La guerre politique et armée est ouverte. En dépit du sérieux du sujet traité, l’animé adopte un ton humoristique, voire, de l’aveu de l’auteur, satirique. Le fait que les deux lois et les deux organismes opposés aient été créés par le gouvernement met en exergue l’art de flatter les sensibilités électorales dans lequel certains politiques sont passés maîtres.
Projection suivie d’un échange avec le Collectif de Lutte Antifasciste
Sur invitation

NPA