Actualités

St-Denis - C’est l’extrême droite qu’il faut retirer !

le 20 avril 2014, par CorrespondantE localE
Conférence de presse de Farida Belghoul aux côtés de Béatrice Bourges (Printemps français), Christine Boutin (Parti chrétien-démocrate) et Alain Escada (institut Civitas)

Une conférence régionale organisée par le collectif « jour de retrait de l’école » (JRE) s’est tenue dimanche 13 avril à Saint-Denis. Elle ne devait pas se dérouler sans riposte...

Les intervenants annoncés étaient Farida Belghoul, proche d’Alain Soral (du groupe fascisant Égalité et Réconciliation), et Jean-Pierre Dickès, président de l’association catholique des infirmières et médecins, proche de Civitas, qui a réussi le challenge d’être refusé par le FN car trop extrémiste...
À la faveur du départ collectif pour la Marche du 12 avril, les organisations composants le Collectif dyonisien contre le FN et l’extrême droite (NPA, Ensemble, PCF, PS…), mais aussi l’AL, la CGA et Solidaires, ont convenu qu’une réponse était nécessaire.

Ne pas laisser dire, ne pas laisser faire

Nous nous sommes donc retrouvéEs le lendemain à une quarantaine de militantEs. Nous avons distribué un tract expliquant les dangers et les mensonges de JRE, afin de montrer les proximités politiques de ce groupe avec l’extrême droite nationaliste et intégriste, et de dénoncer la confusion que ce groupe fait régner chez certainEs.
Au final, nous avons croisé une trentaine de personnes venues pour cette conférence, ce qui est plutôt un échec vu qu’elle avait été également relayée par le centre culturel Tawid qui voit passer des centaines de personnes chaque semaine. Nous avons essayé de « discuter » avec ceux ou celles avec qui c’était possible. Des organisateurs ont tenté provocations et intimidation, mais nous avons pu collectivement imposer notre présence et reprendre la rue.
Ce type d’événement démontre la course de vitesse qui s’engage contre les forces d’extrême droite. Cela questionne aussi nos modes d’intervention, et comment nous pouvons convaincre ceux et celles qui se sentent attirés par les discours nauséabonds et réactionnaires. Nous devons placer la question de l’égalité au cœur de nos luttes, et montrer que la division de sexe, d’orientation sexuelle, sert les intérêts des possédants, que ceux qui jouent ce jeu trompent le camp des exploitéEs.

Communiqué du Collectif Dyonisien contre le FN et l’extrême droite :

PDF - 55.7 ko
Communiqué du Collectif dyonisien contre le FN et l’extrême droite