Actualités

Val-d’Oise : non aux le Pen !

le 17 novembre 2014, par CorrespondantE localE

Article publié dans l’hebdo l’Anticapitaliste n°264

Nous avons appris la venue de Marion Maréchal Le Pen jeudi 6 novembre à Eragny, ville de l’agglomération de Cergy-Pontoise, la veille de sa visite. Invitée par le nouveau conseiller frontiste de la ville pour une soirée-repas payant, cet événement ne s’est pas passé sans opposition. Le Collectif antifasciste 95 a réussi à mobiliser une cinquantaine de personnes pour manifester contre Le Pen. Les manifestants étaient tous de l’agglomération : du collectif antifasciste et au-delà, avec la présence d’un groupe de citoyens inscrit aux dernières municipales sur une liste de gauche.

Après nous être rassemblés pas loin du café où la soirée privée avait lieu, nous nous sommes avancés vers l’entrée. Très rapidement nous avons été attaqués, d’abord par le service d’ordre musclé du FN, puis par les policiers en civil. Ensuite, nous avons été encerclés par une cinquantaine de flics armés de tasers, flashballs et matraques. Et dire que le commissaire divisionnaire présent sur place a demandé à ce que la manifestation reste pacifique...

Malgré cet accueil, la manifestation a pu rester durant l’arrivée des dîneurs fascistes, y compris Le Pen, pour faire entendre notre opposition. Nous nous sommes dit que la prochaine fois, il y aura besoin d’être vigilants et plus organisés... Quelques heures plus tard, le FN du 95 a annoncé la visite de Le Pen – cette fois Jean-Marie – à Taverny le 23 novembre. Les fascistes voient clairement un potentiel pour se développer dans le département et s’organisent déjà pour les élections départementales de mars 2015. L’organisation de la riposte commence, avec une première réunion unitaire d’organisation.