Agenda

[Agglomération de Toulouse] Projection-débat : "Nous vengerons nos pères"

le 29 juin 2017, par Otzi Ian

Projection unique suivie d’une rencontre autour du film avec la réalisatrice, Florence Joshua, Alain Cyroulnik, militant, et Bernard Cholet du NPA, organisé par le NPA 31 en collaboration avec l’UJFP. Le 29 juin à 20h30 au cinéma Utopia Tournefeuille, 1 allées des sports et/ou Impasse du Château, 31170 Tournefeuille. Places disponibles dès le 17 juin, tarif unique 4 euros.

JPEG - 262.4 ko

"Ce documentaire éclaire l’engagement politique dans les années 1960-70. Nés après la guerre, ses témoins, d’origine juive et enfants de déportés, se souviennent de leurs années de militantisme. Ils ont grandi avec des fantômes, porté les traumatismes des leurs, ont nourri une grande colère. Et ont parfois mué leur désir de vengeance en envie de changer le monde. Gamins, ils ont milité au sein de la Commission centrale de l’Enfance (CCE), ont côtoyé les héritiers de l’Affiche rouge, ont suivi la ligne de l’engagement anticapitaliste, qui a contribué à la naissance de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR), en 1974. Les années 1970 ont été le théâtre d’affrontements entre les mouvements d’extrême droite et les militants antifascistes.

Tous se souviennent du 21 juin 1973 où le mouvement d’extrême droite Ordre nouveau a organisé un meeting contre l’immigration à la Mutualité, à Paris, d’une violence inouïe. La bataille contre les fascistes a été leur manière de reprendre le flambeau des résistants. Ils seront de toutes les luttes (Algérie, Vietnam…) et sont encore de celles d’aujourd’hui. Éveiller les consciences, susciter l’action, réparer une injustice… « J’essayais de régler mes comptes par rapport à ce que mes parents n’ont pas pu faire, dit l’un d’eux. J’essayais de régler le deuil impossible en luttant contre la peste brune. Ça me met en colère de voir qu’aujourd’hui, certains sont prêts à voter pour ceux qui veulent construire des murs, comme ceux d’Auschwitz. Il faut se battre. » "

Nebia Bendjebbour, Journaliste

L’événement Facebook
Par ailleurs, pour celles et ceux ne pouvant pas s’y rendre, le documentaire peut être vu en ligne ici et on peut également gratuitement lire en ligne l’article de Florence Joshua qui lui a servi de point de départ ici.