Agenda

[Clermont-Ferrand] Rassemblement contre l’ouverture du local du bastion social

le 12 juillet 2018, par LCED 63
PNG - 1.3 Mo

BASTION SOCIAL EST UN DANGER POUR LE QUARTIER ET LA VILLE

Plusieurs groupes d’extrême droite radicale connaissent actuellement un regain d’activité, propageant, outre leur nationalisme xénophobe, racisme, sexisme et homophobie.

Leur violence, dont témoigne l’actualité, suscite l’inquiétude dans la population des villes où ils se sont implantés.

Dans l’agglomération clermontoise, la recrudescence d’affichages muraux de la part des extrêmes droites s’est accompagnée d’agressions verbales, pressions et menaces, mais aussi par exemple de coups de feu lors d’un concert de soutien aux sans-papiers, dégradations de locaux syndicaux, d’une tentative d’agression sur les étudiants en grève dans l’université.

Il est urgent de s’organiser pour empêcher le développement de ces groupuscules violents. A Lyon, à Aix-en-Provence, à Marseille, à Chambéry, à Strasbourg, ils ont rendu infréquentables certains quartiers.

À CLERMONT-FERRAND, LE GROUPE D’EXTRÊME DROITE BASTION SOCIAL VIENT DE DÉCIDER D’OUVRIR UN LOCAL EN CENTRE-VILLE, RUE DE LA TREILLE, ET, DE L’INAUGURER LE 14 JUILLET

Nous demandons aux autorités de ne pas autoriser cette implantation, et nous construisons la riposte car face à l’intolérance et la haine, la résistance est la seule réponse envisageable.
« Ne laissez pas s’ouvrir dans votre quartier un local fasciste ayant pignon sur rue. »
« Ne laissez pas votre quartier devenir la proie de la violence raciste et lgbti-phobe. »
« Ne vous laissez pas abuser par le mot « social » : le Bastion social, c’est la baston antisociale. »

ENSEMBLE, MANIFESTONS NOTRE OPPOSITION ! RASSEMBLEMENT PRÉFECTURE DE CLERMONT-FD LE 12 JUILLET 2018 A 18H

Le Collectif de Lutte Contre les Extrêmes Droites du Puy-de-Dôme est constitué d’une vingtaine d’organisations syndicales, politiques et associatives, ainsi que de personnes qui n’appartiennent pas à une organisation. Notre objectif est de lutter contre les idées propagées par les extrêmes droites et contre le développement de celles-ci sur le département.

PNG - 712 ko