Agenda

[Agglomération de Toulouse] Projection-débat : "Nous vengerons nos pères"

le 29 juin 2017, par Otzi Ian

Projection unique suivie d’une rencontre autour du film avec la réalisatrice, Florence Joshua, Alain Cyroulnik, militant, et Bernard Cholet du NPA, organisé par le NPA 31 en collaboration avec l’UJFP. Le 29 juin à 20h30 au cinéma Utopia Tournefeuille, 1 allées des sports et/ou Impasse du Château, 31170 Tournefeuille. Places disponibles dès le 17 juin, tarif unique 4 euros.
"Ce documentaire éclaire l’engagement politique dans les années 1960-70. Nés après la guerre, ses témoins, d’origine juive et (...)

Actualités

40 ans après, le 21 juin 1973

le 21 juin 2013, par Alain Krivine

Cette date restera dans les annales des mobilisations antifascistes. Rappelons brièvement les faits. L’organisation fasciste la plus connue de l’époque, Ordre nouveau, composée essentiellement de quelques centaines de jeunes militants convoque un meeting central dans la grande salle de la Mutualité à Paris. Le thème annonce la couleur : « Halte à l’immigration sauvage ». La Ligue communiste et quelques autres organisations d’extrême gauche, dont les maoïstes du PCMLF, appellent à contre-manifester avec comme slogan : « Meeting fasciste, meeting interdit ».

Actualités

Le 21 juin 1973 ? Une sacrée belle manif !

le 21 juin 2013, par JMB

Raymond Marcellin, le ministre de l’intérieur, dit Raymond la matraque était à l’offensive contre tout le mouvement social issu de mai 1968. Répression tout azimuth, lois anti casseurs, lois anti immigrés, il mettait en place un dispositif juridique répressif pour contenir les mobilisations. Et il encourageait sans vergogne les forces d’extrêmes droites, le GUD, Ordre Nouveau. En 68, le pouvoir avait eu une grande peur , il cognait pour se prémunir d’une nouvelle irruption de la jeunesse, de la classe ouvrière.