Agenda

[Paris] Débat : La montée de l’extrême droite au Brésil, politique de violence, politique de mémoires

le 24 avril 2019, par Société Louise Michel

Organisé par la Société Louise Michel Avec Roberta Sampaio Guimarães, João Paulo Castro et Michael Löwy
Mercredi 24 avril 19h30
Bar-restaurant « Le Lieu-Dit »
6 rue Sorbier
Métro Ménilmontant ou Gambetta
Paris 20°
L’élection présidentielle de Jair Bolsonaro en 2018 a créé une surprise nationale et internationale. Après 30 ans de fin de la dictature civil-militaire brésilienne et l’instauration d’un régime démocratique, un capitaine de l’armée apologète du régime dictatorial et un admirateur de (...)

Actualités

Brésil : attention danger !

le 31 octobre 2018, par NPA

Jair Bolsonaro a été élu dimanche avec une confortable avance de 55,2 % des voix. Ce crypto-facho, nostalgique de la période de la dictature, adepte des déclarations les plus réactionnaires et des méthodes les plus autoritaires, a pu profiter d’un alignement néfaste des planètes... Un ex-militaire d’extrême droite au pouvoir
Comment en est-on arrivé là ? Sur fond d’affaires de corruption, après la destitution de la présidente Dilma Roussef et la mise à l’écart de son prédécesseur Lula (mis ensuite en (...)

Actualités

Urgence anticapitaliste et internationaliste face à l’extrême droite

le 25 octobre 2018, par NPA

La victoire promise à Jair Bolsonaro au second tour de l’élection présidentielle au Brésil est un événement de portée internationale. Elle exprime une tendance à l’œuvre dans l’ensemble des pays capitalistes « développés » : une montée en puissance des courants autoritaires, de droite extrême et d’extrême droite.
Le 21 octobre, Bolsonaro déclarait, à propos de la gauche brésilienne : « Si cette bande veut rester ici, ils vont devoir se soumettre à la loi comme tout le monde. Ou ils s’en vont ou ils vont en (...)

Agenda

[Paris] Rassemblement contre le fascisme au Brésil

le 20 octobre 2018

Les résultats du premier tour des élections générales au Brésil, dimanche 07 octobre 2018, nous ont plongé dans la stupeur. Le candidat fasciste Jair Bolsonaro (Parti social-libéral - PSL) a frôlé les 50 millions de voix, soit 46,03 % des électeurs, quasiment aux portes du pouvoir.
J. Bolsonaro est l’homme de tous les dangers : il n’est pas seulement le candidat de l’extrême-droite, il est celui du racisme, de l’homophobie, du machisme, du mépris de classe. Ses propos haineux et violents ont déjà (...)