Actualités

Philippot sans le FN, le FN sans Philippot

le 10 novembre 2017, par Commission nationale antifasciste

Florian Philippot a-t-il vraiment divorcé avec le FN, le regrette-t-il, s’en éloigne-t-il ? Ou pourrait-il un jour en être, au moins, un allié ? La question occupe les médias, où le désormais ex-idéologue du FN entre 2011 et 2017 reste un invité très fréquent.
Aujourd’hui, l’homme âgé de 36 ans se trouve à la tête d’un petit parti, appelé « Les Patriotes », initialement fondé en tant qu’association au mois de mai 2017. Une structure dont ses détracteurs à l’intérieur du FN considéraient alors qu’elle constituait (...)

Actualités

Le Front National et la « loi travail XXL » : des contradictions manifestes

le 30 septembre 2017, par Pierre Dassin

Article rédigé pour le dossier « Guerre de position à l’extrême droite » dans l’hebdomadaire L’Anticapitaliste n°398.
1- Guerre de position à l’extrême droite 2- La galaxie de l’extrême droite en évolution 3- Le Front National et la « loi travail XXL » : des contradictions manifestes 4- « Droite hors les murs » ou droite dans le mur ?
C’est dans le contexte actuel de vifs débats sur son orientation, marqué par le départ de Florian Philippot, que le FN tente de se positionner, tant bien que mal, à propos de la (...)

Actualités

Guerre de position à l’extrême droite

le 30 septembre 2017, par Commission nationale antifasciste

Article rédigé pour le dossier « Guerre de position à l’extrême droite » dans l’hebdomadaire L’Anticapitaliste n°398.
1- Guerre de position à l’extrême droite 2- La galaxie de l’extrême droite en évolution 3- Le Front National et la « loi travail XXL » : des contradictions manifestes 4- « Droite hors les murs » ou droite dans le mur ? ______
Le départ de Florian Philippot du Front national est avant tout le résultat d’une lutte pour le pouvoir interne. Alors qu’il était l’homme de confiance de la présidente (...)

En débat

Existe-t-il un danger fasciste en France ?

le 24 septembre 2017, par Ugo Palheta

Notre camarade du NPA et sociologue UGO PALHETA a accordé un long entretien sur cette question aux journalistes de StreetPress. C’est ce riche entretien que nous reproduisons ci-dessous. Nous rappelons que la commission antifasciste du NPA n’endosse pas obligatoirement toutes les positions exprimées dans ce qui est publié dans cette rubrique "En Débat".
Interview initialement publiée ici.
Le 12 août dernier, plusieurs groupes d’extrême droite se sont rassemblés à Charlottesville (Virginie, (...)

Boite à outils

Le "livre du mardi" : Breizh info et l’imposture de l’extrême droite

le 19 septembre 2017, par Terrence Nectar

(Presque) tous les mardis, la CNAF publie la critique d’un ouvrage en lien avec le combat antifasciste.
Breizh info et l’imposture de l’extrême droite par Charlie Grall, éditions Spered Gouez
Ce petit livre raconte une histoire. Celle de « Breizh info », journal breton fondé « par des militants principalement de gauche du mouvement breton » en 1996 et qui fut publié jusqu’en 2001. L’auteur en connaît un rayon puisqu’il en fut l’un des initiateurs. Une histoire qui permet de se (re)plonger dans une (...)

Actualités

FN : La nuit des longs canifs

le 18 septembre 2017, par Commission nationale antifasciste

La situation est paradoxale pour un Front national qui vient de réaliser le meilleur résultat de son histoire (10,6 millions d’électeurs), mais qui semble depuis plongé dans une crise stratégique et politique inextricable comme s’il avait connu une défaite.
Le FN est secoué depuis quelques mois par les affrontements (de moins en moins internes) entre le clan « libéral-identitaire » du secrétaire général Nicolas Bay et le clan « social-souverainiste » du vice-président Florian Philippot. Quand, dans un (...)

Actualités

Guerre de position à l’extrême droite : le Front national à la recherche d’une ligne politique

le 18 septembre 2017, par Jean-Paul Gautier

mis à jour le 23 septembre 2017
Déstabilisé par sa défaite à l’élection présidentielle, analysée par Bruno Mégret comme « l’échec d’une stratégie » et qualifiée par Jean-Yves Le Gallou de « fiasco intégral », le Front national voit les difficultés s’amonceler. Le vaisseau frontiste tangue et les couteaux sortent du placard.
Marine Le Pen semble affaiblie : cacophonie sur la question de l’ Euro, retrait de Marion Maréchal Le Pen de la vie politique, ratage de son face à face télévisé avec Emmanuel Macron (...)

En débat

Front National : un échec électoral en trompe-l’œil ?

le 3 août 2017, par Laurent Ripart

Après avoir obtenu aux présidentielles un score bien en-deçà de ce que les sondages lui avaient longtemps prédit, le Front National n’a réuni que 2,9 millions des voix aux législatives. Si pour le FN le bilan de cette séquence électorale pourrait donc sembler décevant, il est en réalité bien plus encourageant qu’il n’y paraît. Dans le contexte de délabrement actuel du champ politique, le FN pourrait en effet bien utiliser sa phase actuelle de repli afin d’effectuer les derniers réglages nécessaires pour (...)

Agenda

[Grenoble] Alerte : Stop à l’extrême droite

le 29 juin 2017, par Vigilances Isère Antifasciste

La campagne électorale a illustré la « lepénisation » des esprits. Le FN essaime jusque dans les forces politiques « républicaines », dans les discours publics et médiatiques, dans les sphères de pouvoirs et dans les institutions. Un score historique pour le FN : 21% au premier tour de la présidentielle et 34% au deuxième. Le FN avec plus de 10 millions d’électeurs, continue sa progression. Avec des taux importants dans de nombreuses localités de l’Isère, 35%, 40% et 50% ! Refusons la banalisation des (...)

Agenda

L’extrême droite radicale tente de s’implanter à Bordeaux : appel à mobilisation et à rassemblement !

le 28 juin 2017, par Collectif Pavé Brûlant

Depuis novembre 2016, sous couvert d’activités associatives proposées par la structure dite « le menhir », un groupuscule violent occupe des locaux situés au 33 rue Brulatour à Bordeaux. On retrouve des profils différents dans les animateurs.rices de ce lieu : néo-fascistes, skinheads néo-nazis, anciens et actuels membres du front national… C’est une grande partie des composantes de l’extrême droite locale qui s’est fédérée autour de cet endroit nauséabond.
La petite boutique du « Menhir » prospère (...)

Actualités

Le FN piétine mais s’enracine

le 28 juin 2017, par Commission nationale antifasciste

Pas de raz-de-marée bleu marine à l’Assemblée, suite à la vague présidentielle mais le reflux dépose tout-de-même 8 député-e-s contre 2 en 2012. Le FN n’est pas dans une position confortable sans pour autant en sortir fragilisé. Certes, il imaginait déjà son groupe parlementaire. Or, pour la première fois depuis l’arrivée de Marine Le Pen à sa présidence, il recule en voix. Les électeurs de la Présidentielle ne se sont pas déplacés mais cette abstention passagère n’est pas le signe d’un recul de ses idées. (...)

Actualités

FN : Une petite claque électorale… Tant mieux !

le 16 juin 2017, par Marie-Hélène Duverger

Avec 13,2 % des voix au premier tour des législatives, le Front national essuie un premier revers électoral depuis l’arrivée de Marine Le Pen à sa présidence, dont le score extrêmement élevé dans le Pas-de-Calais est l’arbre qui cache la forêt.
Celle-ci pourrait se retrouver bien isolée au Palais Bourbon, puisque le FN n’obtiendrait qu’entre 3 et 5 députés à l’issue du deuxième tour. Seuls 20 candidats FN sont arrivés en tête de leur circonscription. Rien à voir avec la vague « Bleu Marine » annoncée après (...)

Actualités

[Communiqué] De la confusion à la duplicité

le 4 juin 2017, par NPA 29

Communiqué du NPA Lannuon, Gwengamp, Bear et ses candidatEs Thierry Perennes et Aurélie Felin :
De la confusion à la duplicité
Franchissant allégrement la zone soi-disant interdite, cinq candidats aux élections législatives de la circonscription de Loudéac lamballe, Côtes d’Armor viennent de signer une lettre ouverte avec le Front National.
Cette lettre dont il est fait état dans le journal Le Télégramme de ce jour, a pour objet le permis minier de Merlaec.
Peu importe le sujet.Les politiciens d’En (...)

Actualités

Front national : La guerre larvée fait toujours rage

le 2 juin 2017, par Marie-Hélène Duverger

Depuis la défaite de Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, les polémiques et les règlements de comptes ne cessent de fleurir au sein du FN...
Après le départ de Marion Maréchal-Le Pen, les hésitations de Marine Le Pen à se présenter aux législatives, puis son mea-culpa sur son débat raté d’entre-deux-tours, voilà le parti d’extrême droite agité par un débat « pour ou contre Philippot »...
En effet, l’éminence grise de Marine Le Pen, Philippot, celui avec qui elle a tout construit depuis (...)

En débat

Présidentielle : A propos du FN

le 30 mai 2017, par Bertold du Ryon

Dans le contexte électoral actuel, la question du Front national est présente dans tous les débats de la gauche politique. Cet article traite de la nature politique du principal parti de l’extrême droite française.
A la différence d’autres partis xénophobes et nationalistes en Europe de l’Ouest – tels que les formations UKIP en Grande-Bretagne (créé en 1993), PVV aux Pays-Bas (fondé en 2006) ou encore AfD en Allemagne (né en 2013) –, le FN est un parti qui a été créé en lien direct avec le fascisme (...)

Actualités

24,9 % en Guadeloupe, le Front National s’implante dans les esprits antillais

le 24 mai 2017, par Julien Sergère

Historiquement, le FN a toujours fait des scores faibles aux élections nationales, seules élections auxquelles il participe : 3,18% en 2007 avec 5335 voix, et 5,16% en 2012 avec 7486 voix. Les Régionales de 2014 ne sont pas représentatives avec moins de 10% de participation, mais le FN fait 8,65% avec 2267 voix.
Il a été d’usage d’expliquer le vote FN en Guadeloupe, comme dans le reste des Antilles et de la Guyane, par l’abstention généralisée dans la population antillaise, mais surtout comme un vote (...)

Actualités

Front national  : Les couteaux sont de sortie ?

le 17 mai 2017, par Commission nationale antifasciste

Les mouchoirs sont de sortie au FN pour pleurer le départ de « Marion »… Mais personne ne lui en veut : elle se consacrera à sa famille, sa « petite nation » et compte découvrir enfin le vrai monde de l’entreprise privée. Travail, famille... difficile de lui reprocher quelque chose...
Jean-Marie Le Pen a qualifié son départ de « désertion ». Mais que quitte-t-elle ? Une période de tensions, que l’on imagine plus ou moins décuplées au soir des législatives. D’autant que son retrait est temporaire et qu’elle (...)

Actualités

Front national : Échec à la Pyrrhus...

le 11 mai 2017, par Redita

Jet d’oeuf devant une usine de transport bretonne puis exfiltration de la cathédrale de Reims : le sacre de Marine Le Pen (MLP) en fin de campagne n’a pas eu lieu. Pour les journalistes, tout aurait basculé dans le débat face à Macron, perdant sa posture de présidentiable, jusqu’à démoraliser ses troupes. Mais une élection ne se joue pas (que) sur les quatre derniers jours.
En tout cas, le sérieux de son équipe a cédé le pas à une certaine fébrilité sur les réseaux sociaux : diffusion d’un faux SMS (...)

Actualités

Syndicats et second tour : Mauvaise clarté contre ambiguïtés

le 5 mai 2017, par Robert Pelletier

Il aura finalement fallu que Le Pen et Macron se bousculent devant l’usine Whirlpool d’Amiens pour que les préoccupations sociales reviennent sur le devant de la scène médiatique et de la campagne présidentielle.
Un retour qui accroît la responsabilité des directions syndicales dans le renforcement des mobilisations à partir du 1er mai mais aiguise les contradictions pour les consignes de vote au second tour...
Échos du premier tour...
Tout d’abord, il est confirmé que l’appartenance à un syndicat (...)

Agenda

Auch (32) Manifestation : Pas une voix pour le FN !

le 5 mai 2017, par Collectif gersois antifasciste

Le FN est toujours un parti nationaliste, raciste, sexiste, homophobe, hostile à toute forme de démocratie, aux syndicats. Il est aussi toujours un parti anti-social.
Le Pen n’est pas la candidate du peuple !
Derrière la posture de démagogue anti-libérale et populiste de Le Pen visant à séduire l’électorat populaire se cache une toute autre politique. Là où il est élu, le FN réduit les subventions attribuées aux cantines scolaires, baisse le budget des écoles, supprime le 13ème mois aux employés (...)

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160