Boite à outils

Le "livre du mardi" : Vers l’extrême. Extension des domaines de la droite

le 8 novembre 2016, par Alain Pojolat

Tous les mardis, la CNAF publie la critique d’un ouvrage en lien avec le combat antifasciste.

De Luc Boltanski et Arnaud Esquerre, Éditions Dehors, 2014, 7,50 euros.

Pour Pierre Bourdieu, la sociologie était un sport de combat... Avec ce « livre d’intervention », Luc Boltanski et Arnaud Esquerre entendent bien continuer à pratiquer celui-ci.

D’aucuns pourraient trouver cet ouvrage un peu court, rassurons-les. Les auteurs n’ont pas voulu recourir au genre de l’étude spécialisée et bourrée de notes, comme savent le faire les experts, ni à celui de la tribune politique... Ce texte est avant tout une alerte lancée à l’ensemble de la gauche. Écrit dans l’urgence, il se propose, non pas de démontrer, mais de nous prendre à témoin de l’incroyable effondrement idéologique, de la perte des repères et des valeurs essentielles qui constituaient un socle commun pour « les progressistes ». Pire, ce patrimoine est aujourd’hui récupéré en le dévoyant par une droite et une extrême droite totalement décomplexées, qui n’hésitent plus à le piller pour reconstruire une hégémonie culturelle et politique sur une partie grandissante de la population.

Cette grande confusion, loin d’être combattue par les tenants de la gauche institutionnelle – l’extrême gauche en prend aussi pour son grade –, a permis progressivement de déplacer le curseur du débat politique toujours plus à droite, abandonnant la rue à la réaction, passant par exemple sous un silence gêné, sans organiser de riposte, la manifestation du « jour de colère », véritable provocation d’une extrême droite en pleine confiance. Les reculades du candidat Hollande une fois élu président, sur une question aussi symbolique que le droit de vote pour les étrangers résidant en France, la stigmatisation des Roms et des musulmans par Valls, le ralliement du gouvernement au Medef sur les intérêts supérieurs de l’entreprise, sont autant de manifestations d’une capitulation tant idéologique que politique.

La fin du livre nous invite à relever les défis que nous impose cette situation politique exceptionnelle... Résister à l’air du temps, forcer l’horizon, faire des propositions pour rompre la tétanisation de notre camp social par l’extrême droite. Ce livre ne peut qu’y contribuer !

PNG - 649.7 ko