Boite à outils

Le "livre du mardi" : Bienvenue au Front - Journal d’une infiltrée

le 29 novembre 2016, par Pierre Dassin

Tous les mardis, la CNAF publie la critique d’un ouvrage en lien avec le combat antifasciste.

Claire Checcaglini - Editions Jacob Duvernet - 2012 -

Partant du constat que l’opération dite de « dédiabolisation » du Front national – opérée notamment par l’arrivée de Marine Le Pen à la tête de la direction – rend difficile le travail des journalistes sur le parti, Claire Checcaglini décide en 2011 de prendre sa carte sous une fausse identité. Bienvenue au Front - Journal d’une infiltrée est donc le récit de ses 8 mois passés dans l’arrière-boutique du FN. Chaque chapitre raconte un épisode de son militantisme et de ses observations, le livre est donc très accessible pour les « non-spécialistes ». Elle y croise autant les militantEs que les « chefs » petits et grands, et à chaque fois le costume de respectabilité vole en éclat. En coulisse, le racisme est décomplexé, l’antisémitisme est toujours présent, et on n’hésite pas à se référer occasionnellement au nazisme.

Si la dénonciation des idées et des pratiques du FN est limitée à son aspect moral – par exemple, le lien entre la progression du FN et les dernières décennies de politiques libérales n’est pas montré – le livre n’en est pas moins un document précieux et particulièrement éclairant sur la vie du FN. Les nombreuses retranscriptions de discussions ou de mails permettent d’autopsier ce qu’il y a dans la tête des membres du FN, des authentiques fascistes, aux paumés-désespérés en passant par les ambitieux. On découvre aussi un FN extrêmement hétérogène sur le plan politique, les cathos intégristes côtoyant les « laïques », les nostalgiques de Pétain ou les amateurs de Soral, tout ce petit monde se retrouvant autour de la figure de Marine Le Pen contre l’ennemi principal : L’arabe.

A noter enfin que suite à la sortie du livre, le Front National a attaqué en justice Claire Checcaglini pour diffamation et pour délit d’escroquerie [1], démontrant que le FN aimerait bien faire taire certaines choses que nous montre le livre.

JPEG - 107 ko

[1Dans les deux cas, la journaliste a obtenu une relaxe.