Boite à outils

Le "livre du mardi" : Papa, pourquoi t’as voté Hitler ?

le 22 novembre 2016, par Manu Bichindaritz

Tous les mardis, la CNAF publie la critique d’un ouvrage en lien avec le combat antifasciste.

Didier Daeninckx et Pef, Rue du monde, 2016, 15 euros.

L’excellente collection « Histoire d’histoire » de la non moins excellente maison d’édition Rue du monde permet de faire découvrir aux enfants différentes périodes de l’histoire, même dans ses aspects les moins reluisants...

Pour cela, des auteurs de qualité et des dessinateurs dont le talent n’est plus à démontrer, le tout agrémenté d’explications historiques en éclairage à l’histoire. Dans ce nouveau livre, Didier Daeninckx, dont on connaît le penchant pour l’histoire du point de vue des vaincuEs, nous plonge en mars 1933 dans une ville près de Munich. Le jeune Rudi, 5 ans, assiste à une dispute entre ses parents : en effet, son père s’apprête à voter Hitler, pensant y trouver une issue à la crise que traverse l’Allemagne mais sans en mesurer pleinement les dramatiques conséquences...

Ces conséquences, c’est ce que ce titre s’attelle à nous montrer, de 1933 à 1945. À travers les yeux de Rudi, le quotidien de cette famille est percuté progressivement par la mise en place du régime nazi : SA violents dans les rues, discrimination et ségrégation des juifs, autodafés... Jusqu’à la volonté d’enlever à Rudi et à ses parents leur petite sœur, Mariele, née avec un handicap mental.

Une œuvre pédagogique

Aidé par des illustrations bien mises en scène et graphiquement travaillées de Pef, Daeninckx veut faire œuvre de pédagogie. Certes, cela n’échappe pas toujours à un trait un peu trop appuyé, mais n’oublions pas que ce livre s’adresse (avant tout) aux enfants. Il est donc assez explicatif, voire démonstratif. Car en retraçant la vie d’une famille allemande plongée dans cette tourmente, le livre montre parfaitement comment, une marche après l’autre, se met en marche une mécanique implacable qui, partant de la suppression des libertés fondamentales, entraîne le pays dans une guerre destructrice.

Note d’espoir : comme le dit l’auteur dans une interview, «  cet album, qui balaye douze années tragiques qui ont mis le feu à l’Europe, tente de dire, à travers l’histoire d’une famille ordinaire, qu’un peuple n’est pas destiné au malheur, qu’il a des ressources d’humanité...  »

Enfin, comme l’illustre assez bien le titre, ce livre est un rappel salutaire : on ne sait pas si voter peut faire du bien, mais on sait que dans certaines circonstances, cela peut faire beaucoup de mal...

Commander sur le site de La Brèche

JPEG - 137.2 ko